Le directeur de l'école, les enseignants et les parents des élèves se doivent d'être de véritables partenaires dans la vie scolaire de l'enfant. Le directeur de l'école a un rôle particulier à jouer dans ce contexte et sera l'interlocuteur privilégié de la famille : en effet, il veille à faire respecter les fonctions, les droits et devoirs de chacun au sein de l'établissement.

Le directeur est le représentant de l'association à la direction de l'école, il est aussi le mandataire des droits et des intérêts de l'enfant.

Il veille au respect de l'obligation scolaire et à l'application du règlement intérieur de l'école. Il doit également veiller à ce que les décisions prises en regard de l'avenir de l'enfant, le soient en fonction des intérêts de ce dernier.

Le directeur de l'école veille à établir les conditions d'une bonne communication entre tous. Pour cela, il met les parents en mesure de suivre régulièrement la scolarité de leur enfant en:

  • instaurant un cahier de devoirs (où les parents peuvent suivre quotidiennement les travaux à faire à la maison par leur enfant)
  • instaurant un cahier de correspondance, pour les classes élémentaires, ou un cahier de vie, pour les classes maternelles (où école, enseignants, parents et élèves peuvent communiquer par écrit)
  • les invitant à participer à des réunions d’informations collectives
  • les invitant à venir discuter avec chaque enseignant lors d’une réunion en fin de semestre
  • en les invitant à prendre un rendez-vous individuel à chaque fois que cela s’avère nécessaire de part et d’autre, afin de maintenir la famille informée du comportement et du travail de son enfant à l’école.

Il veille également à donner aux parents une place dans la vie de l’école en:

  • les faisant participer aux décisions prises au sein du Conseil d’Ecole
  • les invitant à participer à la vie de l’école, à l’organisation de sorties scolaires ou à des manifestations sociales ou culturelles au sein de l’établissement
  • les invitant à participer au projet d’école
  • les invitant à s’investir personnellement tant dans l’apprentissage de la langue du partenaire que dans la connaissance du contexte culturel du pays partenaire